منتديات الوحدة للتربية والتعليم

منتدى التربية والتعليم بالمغرب
 
الرئيسيةاليوميةس .و .جبحـثالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 La planète des singes هدية للأولى باك

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Admin
مدير المنتدى


عدد الرسائل : 1250

مُساهمةموضوع: La planète des singes هدية للأولى باك   الجمعة نوفمبر 21, 2008 2:21 pm

La planète des singes</STRONG>
Pierre Boulle


</SPAN>[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]

</SPAN></STRONG>Résumé :</SPAN></STRONG>
</SPAN></STRONG>
Une expédition scientifique américaine</SPAN> </STRONG>atterrit sur une planète inconnue, plus de 2000 ans après son décollage, au bout de 18 mois d'un voyage effectué à une vitesse proche de la lumière. Le vaisseau s'écrase dans un lac, au milieu d'une région désertique. Les 3 hommes rescapés, Taylor, Landon et Dodge commencent une longue marche pour trouver de la vie. Au bout de plusieurs jours, ils découvrent des hommes à l'état sauvage, semblant muets, et ils deviennent bientôt traqués par des chasseurs montés à cheval, qui ne sont rien d'autres que des gorilles ! Tandis que Dodge est tué, Taylor est capturé (tout comme Landon) et placé sous la responsabilité de la psychologue pour animaux Docteur Zira, chimpanzé aux idées novatrices sur les hommes. Taylor essaie de convaincre les singes que les hommes peuvent réfléchir, mais les orangs-outans, qui dirigent la planète, ne l'entendent pas de cette oreille.</SPAN>

Les personnages:

Jinn: Un chimpanzé qui passe des vacances dans l'espace. Ami de Phyliss. Un riche oisif.
Phyliss:Un chimpanzé femelle qui passe des vacances dans l'espace avec Jinn. Une riche oisive.
Ulysse Mérou:Auteur et narrateur de l'aventure sur la planète des singes, il est journaliste et le seul rescapé des trois aventuriers.
Antelle: Un grand savant biologiste. Il impose le choix de l'exploration de Bételgeuse.
Arthur Levain: Jeune physicien et disciple du professeur Antelle. Il a été tué dans la partie de chasse
Hector: Petit chimpanzé que le narrateur a emporté avec lui et qui sera tué par Nova.

Les habitants de la planète des singes:

Les singes

Zira: Une guenon de l'espèce des chimpanzés. Elle est chef de service de l'institut de recherches biologiques où le narrateur a été enfermé dans une cage. Elle sympathique et serviable. Elle a beaucoup aidé le narrateur dans sa dure épreuve;
Cornélius: Fiancé de Zira. Un grand savant biologiste. Il est nommé directeur de l'institut de recherches biologiques après le départ de Zaius. C'est lui qui a monté le plan d'évasion du narrateur avec sa famille.
Hélius: Collègue et ami de Cornélius. Il est le directeur de la division encéphalique
Zanam et zoram:Deux gorilles qui surveillent le pavillon où le narrateur a été interné

Les humains

Nova: La jeune femme qui se baignait dans la piscine naturelle au moment de l'arrivée des trois aventuriers à la planète des singes. Mérou la trouve belle. Elle ne parle pas elle ulule seulement. Elle tombera enceinte du narrateur lors des accouplements imposés par Zais et sera la mère de son fils Sirius
Sirius: Fils de Mérou et de Nova

</SPAN></STRONG>
Personnages :</SPAN></STRONG>
</SPAN>

Ulysse</SPAN></STRONG>

</SPAN>
Il est le personnage le plus important. Ulysse est un garcon très normale, il est aussi franc. Il est comme vous expecterez un personnage à être, franc, mais aussi très intelligent. </SPAN></STRONG>
Nova</SPAN></STRONG>

</SPAN>
Elle est la première créature que ils voirent. Elle est aussi franc, mais elle est aussi très jaloux à Zira, parce qu''elle a le bon contact avec Ulysse. Elle recoit un garcon d''Ulysse, et elle veut avec Ulysse à la Terre. </SPAN></STRONG>
Zira</SPAN></STRONG>
</SPAN>
Zira, chimpanzé femelle jouée par l'actrice Kim Hunter, a un rôle majeur dans la grande saga des Singes. Elle y tient la place d'une jeune scientifique brillante et rebelle, brillante car elle est en perpétuelle recherche de la vérité, et rebelle car elle se heurte sans cesse aux dogmes sectaires de la société très cloisonnée des singes
Zira est le ''doctor'' d''Ulysse. Elle vient pour la première fois dans le centre du livre. Elle a un mari, Cornélius, mais elle sentit aussi quelques choses pour Ulysse. Elle est aussi un peu jaloux, mais maintenant à Nova. Malgré elle a soin de Nova quand elle est enceinte d''Ulysse. Elle est bien sur très intelligent. </SPAN></STRONG>
</SPAN></STRONG>
Le Dr Zaïus</SPAN>est un personnage politique important, il fait également office de Gardien de la Foi. Il sait tout du passé de la Terre, la bombe, les singes sauvages, les hommes civilisés... Il est aussi le gardien de la Zone Interdite, car il sait qu'il y existe des preuves de l'existence d' hommes intelligents avant les singes. Il est terrifié par les hommes et redoute qu'il y ait d'autres humains qui parlent au delà de la Zone Interdite</SPAN></STRONG>
</SPAN></STRONG>
Cornélius </SPAN>est un jeune archéologue qui a exploré la Zone Interdite du monde des singes. Il y a trouvé des preuves d'une civilisation bien plus ancienne que celle des singes. Cependant le Dr. Zaïus le condamne pour "hérésie scientifique" ("Comment une théorie scientifique peut elle être hérétique ?!?" - Zira - La planète des singes, 1968), et nie toutes ses preuves bien qu'il sache la vérité sur la véritable histoire de la Terre.
</SPAN>
Cornélius est un héro différent de ceux que l'on peut rencontrer parfois, bien qu' épris de vérité et de justice, il est hésitant et redoute la loi des singes</SPAN></STRONG>
</SPAN>
</SPAN>
Ron Harper</SPAN> : à 38 ans, il décroche le rôle principal de "La planète des singes", version télévisée. Toutefois, il n'est pas un inconnu du grand public à cette époque puisqu'il a déjà tenu la vedette de plusieurs séries dont "The 87th Precint", une série policière produite par Hubbell Robinson et diffusée du 25 septembre 1961 au 10 octobre 1962 sur NBC.; "Garrison's Gorillas", un show inspiré par le succès des "12 salopards" de Robert Aldrich et programmé par Série Club. Cette série, produite par Selig J. Seligman, fut proposée au public américain du 05 septembre 1967 au 10 septembre 1968 sur ABC. Terminons avec "Land of the Lost", un programme de science-fiction produit par Sid et Marty Krofft et diffusé du 04 septembre 1974 au 03 septembre 1977 sur NBC

</SPAN>
//////////////////////////////////////////////////////////////
Biographie de l'auteur:

Pierre Boulle est né le 20 février 1912 à Avignon. Devenu ingénieur en électricité, il part en 1936 comme planteur de caoutchouc, en Malaisie. Pendant la seconde guerre mondiale, il s'engage dans les forces françaises libres en 1941. Affecté en Birmanie, en Chine et en Indochine, il est prisonnier mais réussit à s'évader et rentre en France. Il meurt en 1994 à Paris.
Son œuvre de science-fiction est importante comme en témoigne le succès international de la Planète des singes en 1963. Son roman ressemble à un conte philosophique et moral aux échos voltairiens en forme d'anticipation. Armé d'une plume acérée et ironique, P.Boulle révèle, quelque soit le genre abordé, une passion pour le paradoxe, la confrontation de l'homme à l'irrationnel et à l'absurde et évoque l'héroïsme et le courage humain dans l'adversité.
Parmi ses œuvres:
Le pont de la rivière Kwai en 1952 qui le rendit célèbre et fut transposé à l'écran en 1957 par David Lean.

La science fiction:

L'expression vient d'un terme américain importé vers 1950 et désigne les récits d'imagination scientifique, ce qui signifie que la fiction se construit à partir de faits scientifiques réels ou possibles.
Le terme français le plus proche est roman d'anticipation, mais il est restreint puisqu'il semble limiter ses projets à l'avenir.

Le schéma narratif: (révision du schéma narratif)

Dans ce roman, il y a deux récits, l'un enchâssé dans l'autre (mise en abyme). D'où la nécessité de distinguer deux schémas narratifs distincts.

Récit assumé par le narrateur primaire:

Situation initiale: voyage touristique de Jinn et phylis dans un vaisseau spatial.

Evénement perturbateur:Découverte d'une bouteille contenant un manuscrit voguant dans l'espace.

Péripéties: Lecture du manuscrit par les deux touristes. Commentaires de Phylis qui interrompt Jinn. Phylis semble troublée.

Dénouement: Fin de la lecture du manuscrit. Attribution du manuscrit à une quelconque mystification.

Situation finale: retour au port des deux touristiques.

Récit assumé par Ulysse Mérou:

Situation initiale: voyage interplanétaire d'Ulysse Mérou. Antelle et Arthur Levain, et l'atterrissage sur la planète de soror. (Chapitre II, III, IV, V, VII, VIII)

Elément perturbateur: La captivité des cosmonautes qui sont arrêtés par des singes.( chapitres IX, parie I)

Péripéties: Mort d'Arthur Levain. Emprisonnement d'Ulysse dans une cage. Expériences des singes pratiques sur les humains. Exposition du professeur dans un zoo. Entrée en communication d'Ulysse avec les singes. Reconnaissance de son intelligence,. Sympathie de Zira et de Cornélius avec l'humain. Libération d'Ulysse. Grossesse de Nova qui accouche d'un garçon. Retour d'Ulysse, Nova et leur enfant à la terre. Menace de mort à l'encontre d'Ulysse, Nova et l'enfant (chapitre X, partie I au chapitre XI partie III)

Dénouement: Voyage d'Ulysse, Nova et Sirius à destination de la terre. (Première partie du chapitre XI,

Situation finale: Retour à la terre et découverte d'une réalité terrible: les singes sont les maîtres de la planète terre. (Deuxième partie du chapitre XI, partie III

////////////////////
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://forum-alwahda.yoo7.com
Admin
مدير المنتدى


عدد الرسائل : 1250

مُساهمةموضوع: رد: La planète des singes هدية للأولى باك   الجمعة نوفمبر 21, 2008 2:24 pm

PART 2

[la planète des singes est un court roman, écrit dans un style dénué de toute fioriture, qui privilégie l’efficacité sur la formule littéraire. On adhère ainsi très vite et sans effort à l’histoire que l’auteur nous raconte. Le début du roman évoque d’ailleurs ces récits, fréquents aux XVIIIe et XIXe siècles, dans lesquels on découvre un message contenu dans une bouteille et qui narre d’incroyables aventures. Mais là, Pierre Boulle transpose ce procédé à l’ère de l’exploration spatiale : la bouteille et le message sont toujours là, mais ils sont découverts par un couple naviguant dans un voilier poussé par les vents solaires d’un système de trois étoiles. On retrouve d’ailleurs ce couple en conclusion du roman, pour une chute tout à fait saisissante...</SPAN>

Mais c’est le message proprement dit qui constitue l’essentiel du livre. Son auteur, Ulysse Merou, est un journaliste terrien qui a fait partie de la première expédition hors du système solaire, en compagnie du professeur Antelle, grand scientifique concepteur du projet, et d’un de ses disciples. Au bout d’un voyage de deux ans à une vitesse proche de la lumière, les trois hommes parviennent dans le système de Bételgeuse, et tentent l’exploration d’une planète semblable à la Terre, sinon dans sa géographie, au moins par ses conditions naturelles. Ils y découvrent des êtres humains particulièrement primitifs, disons même sauvages, incapables de parler comme de rire, et effrayés par tout objet fabriqué. Ce qui conduit ces derniers à détruire aussi bien les vêtements des terriens que la chaloupe spatiale qui les avait amené de leur vaisseau jusque sur le sol de la planète.</SPAN>

Devenus semblables physiquement à eux, les trois explorateurs se retrouvent également chassés par des gorilles -une scène particulièrement intense-, et Ulysse Merou est capturé tandis qu’un de ses compagnons est tué par balle. D’abord véhiculé dans un relais de chasse, où il assiste à une pénible séance de photos-souvenirs, il est ensuite amené dans une des villes singes et emprisonné dans une cage au sein d’un institut scientifique. Au fil de plusieurs tests et de tentatives faites pour communiquer, il parvient à s’attirer la sympathie de Zira, la chimpanzée responsable de lui, et de son fiancé, le savant Cornélius, et ce en dépit des réticences de Zaïus, un scientifique orang-outang conservateur. Finalement, Ulysse a l’occasion de s’exprimer devant un vaste congrès scientifique, retransmis au public, et parvient ainsi à être considéré comme un être pensant digne de prendre place dans la société évoluée.</SPAN>

On se rend compte, au fur et à mesure de la découverte par Ulysse de la société simiesque de la planète Soror, que celle-ci ressemble fortement à la nôtre. Le niveau technologique auquel elle est parvenue est semblable à celui de nos années 50 dans les pays développés (un satellite artificiel occupé par un homme a récemment été mis en orbite, mais a du être détruit suite à l’impossibilité de le ramener), avec une avancée moins poussée de la science, néanmoins. Voitures, avions, appareils-photos, feux de circulation, livres, cabarets, zoos, on retrouve des éléments tout à fait semblables à ceux qui existent chez nous (peut-être en partie par facilité de la part de l’auteur pour imaginer une autre civilisation). La société des singes est divisée en trois catégories, les gorilles (anciens seigneurs, spécialisés dans l’administration), les orangs-outangs (qui incarnent la science officielle) et les chimpanzés (intellectuels plus audacieux, semble-t-il), mais tous sont sur un pied d’égalité au regard de la loi. D’ailleurs, la planète Soror n’est pas divisée en nations antagonistes, mais dirigée par un triumvirat composé d’un représentant de chaque catégorie de singes, et par trois assemblées conçues sur le même principe. Ce qui pose problème à certains singes, en particulier chimpanzés, c’est le mystère de l’évolution. Ce n’est qu’il y a peu que la théorie d’une évolution progressive a remplacé celle d’une création divine (thèse défendue par un important penseur d’autrefois), et il semble que la civilisation simiesque, apparue il y a 10000 ans, n’ait pas connu d’évolution technologique majeure depuis. Une stagnation qui intrigue Cornélius. La découverte d’une ville enfouie dans les sables va apporter des éléments de réflexion supplémentaires : remontant à une époque antérieure à 10000 ans, elle possède un vestige en particulier qui bouleverse Ulysse et Cornélius, et pousse ce dernier à renvoyer l’humain en ville. Ce vestige, une poupée en porcelaine, est une poupée humaine, habillée, qui a en plus la particularité de dire « papa » (un mot que Pierre Boulle suppose être approximativement le même dans toutes les langues extra-terrestres).</SPAN>

De plus, par l’intermédiaire d’expériences menées sur deux cobayes humains, Cornélius et Ulysse parviennent à avoir accès, selon le principe d’une mémoire collective, d’une mémoire de l’espèce (principe dont l’application ici est particulièrement tiré par les cheveux, de même d’ailleurs que le retour inverse à l’état sauvage du professeur Antelle, beaucoup trop rapide), à des témoignages divers d’humains de la période antérieure à la domination des singes. L’on apprend donc que c’est par l’imitation des hommes en plein déclin créatif, dont ils étaient devenus les animaux domestiques, que les singes en sont venus à inverser le sens de la domination...</SPAN>

La naissance d’un fils, fruit de Ulysse et de Nova, une humaine sauvage de Soror, constitue néanmoins un élément aggravant pour les gorilles et les orangs-outangs : comment laisser en vie une nouvelle souche d’humains, potentiellement capables de renverser à leur tour la domination simiesque ? Ulysse lui-même se croit d’ailleurs investi d’une mission quasiment divine, se voyant comme un nouveau Christ venu sur Soror pour délivrer son espèce du joug. Finalement, grâce à la complicité de Zira et d’autres chimpanzés, Ulysse et sa petite famille parviennent à regagner leur vaisseau spatial et à partir vers la Terre, qu’ils retrouvent dans un état semblable à celui de la planète Soror... Illustration d’une histoire cyclique dans laquelle l’intelligence et le progrès seraient successivement portés par des races animales différentes, et ce sur toutes les planètes portant la vie (tout au moins une vie humanoïde). Seul espoir de rompre cet antagonisme, l’amour malheureusement impossible entre Ulysse et Zira...</SPAN>

Un roman passionnant:</SPAN></SPAN>

L’ histoire commence quand Jynn et Phylis, deux voyageurs de l'espcae récupèrent une</SPAN>
bouteille contenant un manuscrit, qui racontait l’histoire de trois hommes partant à bord d’un vaisseau spatial afin de découvrir d’autres planètes habitables vers un autre système planétaire, celui de l’étoile Bételgeuse, en 2500. A l’approche de celui-ci, le professeur Antelle et ses deux équipiers, son second Arthur Levain et le journaliste Ulysse Mérou, observent à la surface de l’une des planètes des agglomérations, des routes, et d’autres artefacts synonymes de la présence d’une civilisation. Très vite, gagnés par une curiosité bien compréhensible, nos protagonistes vont rencontrer les maîtres de la planète : trois espèces simiesques proches de nos gorilles, orang-outangs et autres chimpanzés, (presque) parfaitemant bipèdes, douées du langage articulé, qui ont pu bâtir une société au sein de laquelle chaque espèce possède ses domaines propres de spécialisation (sciences et techniques pour les chimpanzés, arts de la guerre pour les gorilles, religion, politique et justice pour les orang-outang). Mais une surprise de taille attend nos voyageurs. Les humains sont totalement dominés par ces singes et vivent à l'état sauvage ou réduits à l'esclavage. Ils finiront par découvrir que les humains avaient été autrefois l'espèce dominante, tombée en décadence jusqu'à devenir esclave des singes. Alors ils tentent de s'enfuir, afin de rentrer chez eux, pour avertir leur monde de la menace que représentent les singes...</SPAN>

La planète des singes, rédigé dans une prose assez simple, naïve et un style délesté de superflu, nous fait découvrir un miroir certes naïf de notre société. En effet le regard que jette le lecteur sur la société simiesque décrite par l’auteur pourrait être celui de l’observateur extérieur, curieux et objectif, découvrant notre propre société. Cependant il y a une différence de taille: une espèce dite 'inférieure' domine tout naturellement l'homme. Mais là ne réside pas la principale force de l’histoire. Le comportement des singes eux-mêmes, au travers du dogmatisme de leurs chefs religieux en particulier, gardiens de la foi comme de l’orthodoxie scientifique laisse au lecteur attentif comme un arrière goût de déjà-vu. Le choc du dénouement, quant à lui, ajoute à l’ensemble une touche finale qui achève définitivement tout espoir. Le roman vaut hélas plus de la fable que du roman de science-fiction. </SPAN>

Il est à noter que La planète des singes a connu un immense succès aux Etats-Unis, où le roman a été adapté plusieurs fois au cinéma. La principale adaptation au cinéma jusqu'à nos jours aura lieu en 1968 par Franklin J. Schaffner avec en rôle principal Charlton Heston, adaptation que je préfère d'ailleurs au livre. Mais à part cela il y eut de nombreux téléfilms, séries télé, etc. </SPAN>
Il est à remarquer que pour toutes ces adaptations, aucune ne présente les singes avec un niveau technologique équivalent au notre (ce qui est le cas dans le livre de Pierre Boulle), à l'exception de la scène finale de la version de Tim Burton. Ceci tiendrait au fait que certains producteurs n'auraient pas voulu offenser certaines instances chrétiennes, selon la Bible, Dieu aurait créé l'Homme pour commander aux plantes et aux animaux;l'inverse n'est donc pas possible.</SPAN>

////////////////////////////////////////////</SPAN>
Rapports entre la science et la Science-fiction </SPAN>

Si le monde imaginaire de la SF et les réalités scientifiques sont parfois à cent lieues l’une de l’autre, ces deux univers peuvent aussi s’enrichir l’un l’autre. Ainsi, la SF joue-t-elle pour la science un rôle de prospective, voire de défouloir? Le scientifique, depuis Galilée, n’est pas porté à s’intéresser aux conséquences de ses découvertes. Il offre à l’humanité un outil ; à ceux qui s’en serviront de le faire avec sagesse. Cependant, depuis que la Seconde Guerre mondiale a montré de manière terrifiante les conséquences d’une mauvaise utilisation des progrès scientifiques (bombe nucléaire, extermination industrielle, etc.), la question éthique se pose de plus en plus. La SF, en extrapolant les conséquences possibles de découvertes scientifiques, permet ainsi d’éclairer la conscience de l’humanité.</SPAN>
Un exemple : l’Ascenseur spatial, imaginé par Constantin Tsiolkovski en 1885 et repris dans un roman d’Arthur C. Clarke: Les Fontaines du Paradis.</SPAN>
Isaac Asimov est connu tant comme auteur majeur de SF que comme vulgarisateur scientifique (trous noirs</SPAN>
</SPAN>
Que raconte le roman ? </SPAN>

Au premier abord, il peut s'agir d'une bonne histoire de science-fiction, romancée de manière un peu naïve. L'histoire, pour celles et ceux qui n'en auraient pas encore entendu parler, est celle d'une expédition humaine vers un autre système planétaire, celui de l'étoile Bételgeuse. A l'approche de celui-ci, le professeur Antelle et ses deux équipiers, son second Arthur Levain et le journaliste Ulysse Mérou, observent à la surface de l'une des planètes des agglomérations, des routes, ainsi que d'autres artefacts synonymes de la présence d'une civilisation. Très vite, gagnés par une curiosité bien compréhensible, les trois protagonistes vont rencontrer les maîtres de la planète : trois espèces simiesques proches de nos gorilles, orang-outangs et autres chimpanzés, (presque) parfaitemant bipèdes, doués du langage articulé, qui ont pu bâtir une société au sein de laquelle chaque espèce possède ses domaines propres de spécialisation (sciences et techniques pour les chimpanzés, arts de la guerre pour les gorilles, religion, politique et justice pour les orang-outangs). Une autre surprise de taille attend nos voyageurs: sur cette planète, l'espèce humaine existe également... Celle-ci cependant n'est pas très évoluée et représente de beaux trophés potentiels pour les chasseurs, une main d'oeuvre gratuite pour les basses besognes, et un intéressant sujet d'expériences scientifiques dont Ulysse Mérou va faire les frais.</SPAN>

Biographie de Pierre Boulle (1912-1994) </SPAN></SPAN>

Pierre Boulle semble plus connu outre-Atlantique qu'en France, est né en 1912 à Avignon. Ingénieur de l'Ecole Supérieure d'Electricité, il part travailler dans la culture d'hévéa en Malaisie puis est mobilisé en Indochine en 1939. Il retourne en Malaisie en 1941 où il rejoint les Forces Françaises Libres (FFL) qui se battent contre l'occupation japonaise. Fait prisonnier, il s'évade en 1944 et est rapatrié en France. Après un nouveau séjour en Malaisie et au Cameroun, il se fixe à Paris et se met à écrire. Ses oeuvres les plus connues, "Le pont de la rivière Kwaî" (prix Sainte-Beuve en 1952) et "La planète des singes" sont rapidement remarquées par Hollywood qui les porte sur le grand écran, et le succès de ces films (sortis respectivement en 1957 et 1967) participe à la notoriété de l'auteur.</SPAN>

A noter l'obtention du Grand Prix de la Société des gens de lettres en 1976 pour l'ensemble de son oeuvre.</SPAN>

Bibliographie partielle </SPAN>

William Conrad 1950 Julliard </SPAN>

Le sacrilège malais 1951 Julliard </SPAN>

Le pont de la rivière Kwai 1952 Julliard, Pocket Junior prix Sainte-Beuve </SPAN>

Contes de l'absurde 1953 Julliard Grand Prix de la nouvelle </SPAN>

La face 1953 Julliard </SPAN>

Le bourreau 1954 Julliard </SPAN>

L'épreuve des hommes blancs 1955 Julliard </SPAN>

E=MC2 1957 Julliard </SPAN>

Les voies du salut 1958 Julliard </SPAN>

Un métier de seigneur 1960 Julliard </SPAN>

La planète des singes 1963 Pocket Junior </SPAN>

Le jardin de Kanashima 1964 Julliard </SPAN>

Histoires charitables 1965 Julliard </SPAN>

Aux sources de la rivière Kwaî 1966 Julliard </SPAN>

Le photographe 1967 Julliard </SPAN>

L'étrange croisade de l'empereur Frédéric H 1968 Flammarion </SPAN>

Quia absurdum 1970 Julliard </SPAN>

Les Jeux de l'esprit 1971 Julliard </SPAN>

Les Oreilles de jungle 1972 Flammarion </SPAN>

Les vertus de l'enfer 1974 Flammarion </SPAN>

Histoires perfides 1976 Flammarion </SPAN>

Le bon léviathan 1978 Julliard </SPAN>

Les coulisses du ciel 1979 Julliard </SPAN>

L'énergie du désespoir 1981 Julliard </SPAN>

Miroitements 1982 Flammarion </SPAN>

La baleine des Malouines 1983 Julliard </SPAN>

Pour l'amour de l'art 1985 Julliard </SPAN>

L'univers ondoyant, essai 1987 Julliard </SPAN>

Le professeur Mortimer 1988 De Fallois </SPAN>

Le malheur des uns... 1990 De Fallois </SPAN>

L'ilon, souvenirs 1990 De Fallois </SPAN>

A nous deux, Satan 1992 Julliard
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://forum-alwahda.yoo7.com
 
La planète des singes هدية للأولى باك
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» Résumé de ' La planète des singes

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديات الوحدة للتربية والتعليم :: مــنــتدى المــنــظـــومــــة الـــتـــعـلـيـمـيـــة :: أساتذة و تلاميذ التعليم الثانوي التأهيلي :: الاولى سلك بكالوريا-
انتقل الى: